Cette leçon, maintenant que le mouvement de base est bien assimilé, va permettre, par l’intermédiaire d’un autre type de baguette, des accompagnements différents.

Pour ce qui est des valses, des mazurkas ou pour ceux qui veulent encore aller plus loin: en jazz, les coups sont trop secs, l’utilisation du balai produit un frottement sur la peau semblable au « chabada » de batterie.

Il s’agit  en fait d’un balai de batteur ( pas à oeufs) pour jouer jazz.
Les batteurs utilisent des balais qui peuvent être métalliques ou en nylon. Le métal peut endommager la peau, les balais métalliques sont donc à proscrire. Le nylon par contre est parfait.
Après un temps d’expérimentation, en fonction du jeu et de l’équilibre (ou le déséquilibre) ressenti dans la rotation du poignet, on peut couper les brins.

 

Le balai se tient ainsi :

tenue-du-balai

 

Voyez comment utiliser le balai :

Et voici une illustration sur une valse :

Retour au sommaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *