Pays : France
Genre : Général
Année : 1973
Durée : 31’07

 

Pierre de Grenoble, à l’instar de toutes les productions de feu Malicorne, n’est pas dédié à la danse. Nous vous le présentons parce que c’est tout simplement un album superbe et essentiel dans l’histoire du folk !

Signé Gabriel et Marie Yacoub, cet album mythique préfigurait il y a presque 40 ans la formation de Malicorne, et déclenchait le renouveau des musiques traditionnelles en France.
Tous les titres de cet album puisent dans le répertoire traditionnel français et tous ont été arrangés par Gabriel Yacoub.

Voici ce qu’en écrivait la revue Rock’n Folk en novembre 1973 :

« L’évènement du mois pour nous, sans hésitation, c’est le premier 33 tours de Gabriel et Marie Yacoub. Attendu impatiemment depuis le printemps dernier (il a été enregistré en mars) ce disque non seulement ne déçoit pas mais il concrétise les meilleurs espoirs pour le folk français actuel et son écoute rend tout simplement heureux.
Il mérite une attention toute particulière. Gabriel Yacoub ,pour ceux qui l’ignorent, a fait partie jusqu’au mois d’août dernier du groupe d’Alan Stivell où il tenait la guitare acoustique, le banjo et le dulcimer. Il chantait parfois aussi en duo avec Alan.
Mais depuis longtemps, Gabriel avait envie de faire son truc à lui, c’est à dire un travail d’évolution moderne de la musique traditionnelle française. Sa rencontre fortuite avec Hughes de Courson, voici un peu d’un an déboucha sur l’enregistrement de cet album. Pour l’occasion, Gabriel et sa femme Marie avaient réuni quelques copains musiciens dans le studio […].
Sur le papier, la comparaison avec la musique d’Alan Stivell est tentante, d’autant plus que Gabriel a acquis chez lui une grande maîtrise de la voix et de divers instruments et que le son de la guitare de Dan Ar Bras est reconnaissable entre mille. Mais le parallèle s’arrête là, car la musique de Gabriel se veut plus résolument folk que pop. C’est à dire que les instruments anciens et acoustiques y tiennent une place prépondérante, notamment le fiddle (violon) au son très pur et très « nature ». Et Gabriel, aidé en cela par Marie et par Alan Kloatr, n’hésite pas à terminer le disque par « Fleur de lys » chanté entièrement a cappella.
Mais les deux grands moments restent pour moi « Pierre de Grenoble » et le « Prince d’Orange », deux chansons vieilles de plusieurs siècles que Gabriel a apprises de Ben (merci à lui) et qui seront de véritables découvertes, tant la population française a été maintenue dans l’ignorance de ses propres traditions musicales (pour des raisons qui , je l’espère, n’échappent plus à personne.
»

Les musiciens

  • Gabriel Yacoub (chant, guitare, banjo, dulcimer, psaltérion, bouzouki)
  • Marie Yacoub (chant, guitare, dulcimer)
  • Alain Kloatr (bombarde, cromone, chant)
  • Gérard Lavigne (basse)
  • Marc Rapillard (violon et violon alto)
  • Gérard Lhomme (harmonium, bodhran, grelots)
  • Dominique Paris (biniou)
  • Christian Leroi Gour’han (vielle à roue)
  • Dan Ar Bras (guitare électrique)

 

Liste des morceaux 

  • Au chant de l’alouette
  • Suite scottish (l’eau de la roche) / bourrée
  • Le long de la mer jolie
  • Quand j’étais à fille à marier
  • Je suis trop jeunette
  • Pierre de Grenoble
  • Le prince d’Orange
  • Branles de Bourgogne
  • Rossignolet du bois
  • En dro
  • La pension
  • La fleur de lys

Où trouver ce CD

Dans la grande distribution

 

Extraits de l’album

Suite scottish-bourrée

Pierre de Grenoble

Branles de Bourgogne