D’après Pierre Corbefin, Jean Jacques Castéret, Michel Berdot

 

Le rondeau est une danse traditionnelle du Pays des Landes de Gascogne.

carte-landes

On en trouve différentes variantes, principalement le rondeau en chaîne et le rondeau en couple.
A l’instar de nombreuses danses, le rondeau est héritier des branles de la Renaissance. C’est pourquoi la forme la plus fidèle à la tradition est la forme en chaîne.
Sous l’influence de la modernité, la chaîne a évolué vers des groupements de danseurs en plus petit nombre, jusqu’à la forme ultime du couple. On constate quand même que sous la forme en couple, le cortège évolue toujours dans le sens des aiguilles d’une montre, tout comme la forme en chaîne.

 

_____________________________________________________________________________________________________________________

 

Le rondeau en chaîne

Plusieurs chaînes courtes de 5 à 7 danseurs, qui se tiennent côte à côte, main dans la main, bras le long du corps, cassé au niveau du coude, avant-bras relevés devant soi, perpendiculairement à l’axe du corps. Les hommes passent leurs bras par-dessus ceux des femmes (ou bras gauche en-dessous, bras droit au-dessus)

Un homme mène la chaîne (lo qui mia), un autre la ferme (lo qui toca). Les autres danseurs se répartissent sur la chaîne, plutôt par couple, mais pas obligatoirement.

Le déplacement se fait SAM. La chaîne avance légèrement arquée, chacun devant pouvoir voir les autres danseurs. Son évolution est tonique, s’étirant et se rétrécissant comme un ressort, sur un cycle de pas de rondeau, grâce à l’action conjuguée du meneur et de celui qui toca.

Le rondeau en chaîne présente des pas, ou unités motrices, prenant support sur quatre mesures de la mélodie. Combinant des durées longues et brèves, il comporte un déplacement vers la gauche sur les deux premières mesures, suivi d’une séquence dansée sur place sur les deux mesures suivantes.

Les pas et leur structure rythmique sont variés selon les régions, voire selon les villages. Nous vous présentons sur la vidéo la forme la plus commune.

 

Voici une illustration vivante, filmée à Lons le Saunier le 15 janvier 2011, lors du stage « rondeaux et congos des Landes » avec Dani Padpé, avec l’aimable autorisation de l’animateur et des danseurs

 

 

Le rondeau en couple

En couple, sur un cortège progressant SAM. Les cavaliers  se trouvent à l’extérieur du cercle ouvert, leur cavalière à leur droite. La formation en cortège doit être préservée, avec un début et une fin permettant au couple meneur d’évoluer sans contrainte d’espace.
Dans le cas contraire, quand la tête rejoint la fin, la ronde fermée piétine, la danse perd tout son dynamisme et ne peut plus progresser convenablement (dans la proportion de 1 en avant pour 1/3 en arrière). C’est malheureusement ce que l’on voit bien souvent dans nos bals folk…

Le rondeau en couple se différencie du rondeau en chaîne d’une part par la physionomie d’ensemble, d’autre part par la façon dont les danseurs organisent leur trajet sur le cercle : une partie en avançant, une autre en reculant. L’unité motrice s’organise ici sur deux mesures de la mélodie et elle est répétée deux fois à l’identique, la première fois quand le couple avance, la deuxième fois quand il recule.

 

Nous vous présentons sur la vidéo la forme de base ainsi que deux variations. Filmée à Lons le Saunier le 15 janvier 2011, lors du stage « Rondeaux et congos des Landes » avec Dani Padpé, avec l’aimable autorisation de l’animateur et des danseurs

 

Merci à Dani, merci aux danseurs qui, je ne le rappellerai jamais assez, ne sont pas des pros

 

Difficile de vous faire une description détaillée des pas. Regardez les vidéos… travaillez dans vos ateliers… et faites des stages ! Encore une fois, y a que ça de vrai !

Si vous restez sur votre faim après la lecture de cette page, nous vous recommandons vivement l’ouvrage de Michel Berdot, qui est une étude complète, sérieuse et passionnante relative aux rondeaux et congos des Landes, intitulé Rondèus e congòs de las Lanas (Rondeaux et congos des Landes). C’est un livret bilingue –français-occitan- téléchargeable gratuitement sur le site des Menestrèrs Gascons