par Geneviève Chuzel
janvier 2010


La polska semble être la plus ancienne danse que l’on ait recueillie en Suède. Cette forme musicale aurait trouvé un terrain favorable en Suède dès le XVIIème siècle.

 


 

Danse phare du répertoire suédois, la polska est une danse de couple qui comporte deux parties : la promenade en cortège de couples les uns derrière les autres sens inverse des aiguilles d’une montre et les tours.

Les danseurs doivent apprivoiser ce curieux rythme à trois temps dont l’accentuation se trouve sur les temps 1 et 3 de la mesure.  Le temps 2 est une suspension. Il se déplace selon les régions, selon la musique à l’intérieur de la mesure.
La promenade par couple s’effectue en deux appuis. Le garçon, par exemple fait un pas de marche du pied gauche sur le temps 1, puis un deuxième pas marché du pied droit sur  le temps 3, et continue ainsi le temps qu’il veut.
En ce qui concerne les tours, c’est au garçon qu’en  revient l’initiative. Il vient se placer devant sa partenaire, dos à la direction. Le couple enlacé tourne sens des aiguilles d’une montre en trois appuis et progresse, comme la promenade, sens inverse des aiguilles d’une montre. Les pieds sont emboîtés ce qui permet une rotation stable.
C’est une danse calme, le pas est suspendu, le mouvement est fluide, sans heurts.
La polska, c’est l’univers de la danse par couple. Ce qui compte c’est la complicité, la relation au partenaire. Il faut sans cesse s’écouter, s’ajuster. Le rapport à la musique, la circulation des couples dans la salle demandent une extrême attention.
Les musiques de polskas ont le plus souvent des carrures de 4, 6, 10 mesures avec des rajouts de mesures supplémentaires en fin de phrases. Le tempo est lent.
Le violon est l’instrument le plus répandu dans les musiques traditionnelles scandinaves, il existe de nombreux types de flûtes (notamment les flûtes harmoniques),  on peut citer aussi le nikelharpa, la clarinette. Aujourd’hui on peut ajouter l’accordéon diatonique.

La polska est une danse difficile qu'il faut apprendre, ré-apprendre et encore revoir avant de la maîtriser et de prendre un vrai plaisir à la danser...

 

Voici un enregistrement fait spécialement pour Cancoillottefolk par une nickelharpiste de notre connaissance. Grand merci à elle

 

 

Voici une illustration vivante, filmée au Boeuf sur le toit, au Grand Bal de l'hiver 2010. Vous pourrez voir, associé à la polska, le bakmes, une autre danse de Suède.
Les doigts de Carmen à la musique

Grand merci à Thierry et Gene de s'être gentiment prêtés au jeu.

danse folk polska