Danse originaire, comme son nom l’indique, de Haute Bretagne
 
_____________________________________________________________________________________________________________________
 
La suite comporte 3 parties :

► le ton simpl (gavotte)

► le tamm kreiz (bal)

► le ton doubl (reprise de la gavotte)

La suite gavotte se danse traditionnellement en rond, actuellement plutôt en chaîne.
Traditionnellement, garçons et filles alternent, chaque H ayant sa cavalière sa droite. Là aussi, dans nos bals folk d’ aujourd’hui, on voit de tout !…
On évolue vers la gauche.
On se tient par la main, serrés, chacun couvre de l’avant-bras droit l’avant-bras gauche du (de la) voisin(e) de droite.

 

Le ton simpl

Le pas de gavotte consiste en une succession d’appuis sur 8 temps.
Il comporte un changement d’appuis au 3ème ou 4ème temps.
Le 8ème temps est laissé en suspens pour pouvoir repartir, au temps 1 suivant.
Le pas se décompose ainsi :

 

rythme-gavotte-des-montagnes

Le bal

La ronde ou la chaîne se détend, les danseurs se tiennent maintenant par le petit doigt, les bras lâchés.
Il comporte 2 parties : une partie lente et une partie rapide, reprises 4 fois de suite.

1.Balade
Sur 16 temps, la ronde tourne vers la gauche en pas marchés, le PG passant le PD.
Les bras balancent en avant en même temps que le PG passe devant le PD, en arrière en même temps que le PD avance sur le côté gauche.

2. Sur place, face au centre, les 2 pieds posés l’un à côté de l’autre, les mains en bas,
Temps 1-2/5-6/9-10/13-14 : le PD avance vers le centre, pendant que les bras se tendent vers le centre
Temps 3-4/7-8/11-12 : le PD reprend sa place, pendant que les bras se replient, mains à hauteur des épaules.
Temps 15-16 : Le PD reprend sa place, pendant que les bras se replient, mains à la hauteur des épaules, puis frappé du PD, pendant que les bras redescendent.

 

Le ton doubl

Les danseurs se resserrent, comme pour la toute première partie. Le pas est le même que pour le ton simpl.
Les musiciens peuvent, à leur gré, accélérer le tempo. Alors, les bras se desserrent et balancent énergiquement. On suit le danseur de tête qui va donner le rythme en fonction de la musique. Quelquefois, c’est chaud !!

 

_____________________________________________________________________________________________________________________

 

Voici une illustration vivante, filmée en atelier à la Grange Rouge à l’occasion du Festival  TRAD EN FETE 2007
Sur un air traditionnel joué par les musiciens de Bellen Brug, le cercle celtique de Dijon.

 

Cette danse est le résultat d’un atelier tous niveaux d’une durée d’1h30.
Merci aux animateurs et aux danseurs d’avoir accepté d’être filmés.